Côte d’Ivoire : condamnés pour trafic de cacao

« Au total huit cas de condamnations pour non-respect du prix minimum garanti et deux dossiers pendant dont l’un pour trafic illicite de cacao et l’autre pour non-respect du prix garanti et usage d’instrument de mesure non autorisé » ont été enregistrés lors de la campagne intermédiaire menée par la justice ivoirienne, pour lutter contre les trafiquants du cacao. Le Conseil du café/cacao qui a fait le communiqué précise que cette opération a pour but de protéger la production du cacao, principale source de devise en Côte d’Ivoire. En effet, le gouvernement a fixé à 700/kg francs CFA, le prix minimum garanti aux producteurs pour la petite traite, contre 725 francs/kg pour la campagne principale. Les inculpés (acheteurs) ont ignoré les prix, en appliquant des prix de l’ordre de 500 francs ou 600 francs CFA, précise le communiqué.