Côte d’Ivoire : Ouattara conclut un accord avec les militaires mutins

Au micro le ministre de l'Intérieur, Hamed Bakayoko, s'exprimant devant les représentants des mutins

Un accord a été trouvé ce jeudi entre le pouvoir ivoirien et les soldats mutins, à l’issue d’une rencontre au Palais présidentiel, à Abidjan. Alassane Ouattara va notamment leur payer leurs arriérés de soldes.

Dès la fin du mois de novembre, les 8 400 soldats qui se sont révoltés mardi et avaient manifesté dans les principales villes du pays vont commencer à recevoir une partie de leurs arriérés de soldes. Les revendications de ces ex-rebelles des Forces républicaine de Côte d’Ivoire (FRCI) qui ont combattu pour porter Alassane Ouattara au pouvoir ont été entendu par le chef de l’Etat qui va les satisfaire.

Excuses des mutins

« Je vous demande que cela ne se répète plus. Je voudrais vous dire que vous pourrez compter toujours sur moi parce que je ne prend pas d’engagement que je ne peux pas mettre en œuvre », a déclaré le chef suprême des forces armées ivoirienne à l’issue d’une rencontre au Palais présidentiel d’Abidjan avec les représentants des soldats mutins, rapporte Koaci.com.

Ouattara accompagné de ministres et hauts gradés, face aux militaires rebelles

Les militaires ont ensuite présenté leurs excuses au président de la République. « Si nous avions un autre moyen pour nous faire entendre, nous l’aurions fait sans perturber votre sommeil. Nous nous en excusons car les militaires ne revendiquent pas », a indiqué, selon Fraternité Matin, le porte-parole des militaires fondeurs, Ouattara Issiaka.

« Des soldats modèles »

« Je vous demande de passer le message à vos camarades en leur disant que nous nous sommes vus que nous nous sommes parlé que nous nous sommes compris. Et que dorénavant vous avez pris l’engagement d’être des soldats modèles et disciplinés et au service de la Côte d’Ivoire », a poursuivi le chef d’Etat.

Quatre revendications principalesAu micro le ministre de l'Intérieur, Hamed Bakayoko, s'exprimant devant les représentants des mutins

Le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko a conclu en exposant les quatre points sur lesquelles portaient les revendications de ces soldats : « Le premier a trait aux arriérés de soldes des soldats et sous officiers. Nous nous sommes mis d’accord ensemble d’apurer ces soldes sur une période de six mois. Ensuite il y avait leur problème d’avancement au grade. Finalement nous avons obtenu un consensus, cet avancement se fera en fonction de l’ancienneté du mérite et par catégorie. Le quatrième point, les conditions générales de travail et de vie des soldats. Nous avons décidé de travailler pour apporter des réponses globales pour améliorer les conditions de vie de nos soldats ».