Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara « n’interféra pas dans les affaires de la justice »

L’information d’abord publié dans la presse ivoirienne a été confirmée mercredi par le gouvernement. Des ex-comzones, chefs de guerre disposant du contrôle d’un territoire, ayant porté Alassane Ouattara au pouvoir en 2011 vont être jugés par la justice ivoirienne. « Cela ne doit pas d’ailleurs être une surprise puisque le chef de l’Etat a toujours clamé haut et fort qu’il n’interféra pas dans les affaires de la justice, » a indiqué le porte-parole du gouvernement et ministre des TIC, Bruno Koné. Le président Ouattara avait promis dès son accession au pouvoir une justice pour tous les coupables de la crise post-électorale de 2010-2011 au cours de laquelle ses partisans se sont opposés ceux de l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo, revendiquant tout deux la victoire à l’élection présidentielle. Elle avait fait 3 000 morts, selon l’ONU.

Lire sur le sujet:

Côte d’Ivoire- chefs rebelles inculpés : « La justice fera son travail », selon le gouvernement