Côte d’Ivoire : affrontement meurtier entre gendarmes et FRCI

Une jeune fille de 22 ans a été tuée par une balle perdue, mercredi à Abidjan, lors d’un violent affrontement entre des gendarmes et des soldats des Forces républicaines (FRCI) du président ivoirien Alassane Ouattara, a affirmé à l’AFP une source au sein de l’Opération des Nations en Côte d’Ivoire (Onuci). L’incident s’est produit à « Toits-Rouges », un secteur du quartier de Yopougon (ouest). Un gendarme « a été sorti de son véhicule et battu » par un élément des FRCI, puis les deux hommes ont reçu des renforts de leurs collègues. Après l’altercation, un gendarme a été « blessé à l’oeil droit » et « les FRCI ont indiqué avoir eu un blessé dans leurs rangs », a déclaré la source de l’Onuci. Les FRCI « ont fait des dégâts matériels énormes », « ils ont cassé des bureaux, emporté des ordinateurs, des armes », a-t-elle ajouté, précisant qu’une équipe de l’Onuci s’était rendue sur place. La tension était déjà montée dimanche dernier dans le même secteur entre gendarmes et FRCI lorsque le chef local des Forces républicaines avait voulu « désarmer les gendarmes », se heurtant à une « résistance », selon la même source. L’insécurité à Abidjan reste grande.