Côte d’Ivoire : 70 pro-Gbagbo libérés


Lecture 2 min.
arton54058

En Côte d’Ivoire, au total 70 prisonniers pro-Gbagbo sur les 206 en ce moment en cabinet d’instructions bénéficient d’une liberté provisoire et cinq dignitaires du FPI ont vu leurs comptes dégelés sur les 43 comptes encore gelés.

La réconciliation nationale en marche en Côte d’Ivoire ? Tout porte à le croire, car, ce mercredi 9 mars 2016, en conseil des ministres, le gouvernement ivoirien a décidé du dégel des comptes de certains dignitaires de l’ancien régime et de la libération de détenus pro-Gbagbo.

Sur les 206 prisonniers en ce moment en cabinet d’instructions, ce sont au total 70 qui bénéficient de cette liberté provisoire. En outre, cinq dignitaires du FPI sur les 43 comptes encore gelés ont vu leurs comptes dégelés. Ce qui laisse croire que les discussions entreprises entre le nouveau patron du FPI, Pascal Affi N’Guessan, et le gouvernement ivoirien sont en bonne voie.

En attendant la publication des noms des 70 prisonniers concernés, les bénéficiaires de la mesure de dégèle des comptes bloqués sont connus.

Il s’agit de Koudou Jeannette, de N’Guessan Ano Gilbert, de Sanssan Kouao, d’Atté Philipe et de Gossio Marcel dont le compte a été partiellement dégelé.

Selon le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Nabagné Koné, « il convient de préciser que les 206 personnes détenues devant les juridictions ne sont pas liés à la crise post-électorale. Elles sont détenues pour des faits d’atteinte à la sureté de l’Etat ou des troubles à l’ordre public. Sur les 206 en cabinet d’instructions, le ministère de la Justice a décidé de la mise en liberté provisoire de 70 d’entre elles dont la détention n’est plus nécessaire pour le bon déroulement de l’instruction. Cette liste sera communiquée dans les prochains jours par le ministère en charge de la Justice ».

Abordant la question des comptes bancaires encore gelés à ce jour, il précise « que pour des questions liées à des procédures en cours devant les juridictions, 43 comptes bancaires sont encore gelés. Le ministère public en prenant en compte l’état des procédures en cours et la situation humanitaire des bénéficiaires de ses comptes a décidé du dégel total de compte de quatre personnes que sont : Koudou Jeannette (sœur cadette de Laurent Gbagbo), Nguessan Ano Gilbert, Sansan Kouao et Atté Philipe ».

Le porte a en outre ajouté que « le ministère public a également décidé du dégel partiel du compte de Gossio Marcel, » rappelant que le FPI avait remis au gouvernement une liste de 300 personnes qu’ils considéraient comme détenus à la suite de la crise post-électorale.

Avatar photo
Je suis passionné de l’actualité autour des pays d’Afrique du Nord ainsi que leurs relations avec des États de l’Union Européenne.
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter