Côte d’Ivoire : 33 candidats dans la course à la Présidentielle, un record !

La course à la Présidentielle en Côte d’Ivoire fait rage. En tout 33 candidats dont trois femmes ont déposé leur candidature. Jamais le pays n’avait connu autant de candidats. Un record !

La course à la Présidentielle est lancée en Côte d’Ivoire. Bien que tous les observateurs soient unanimes sur le fait que le Président Alassane Ouattara, également en lice, est le favori du scrutin, pas moins de 33 candidats, dont trois femmes ont déposé leur dossier pour l’élection présidentielle du 25 octobre. Jamais en effet le pays n’avait connu autant de candidatures dans son histoire politique. Selon la Commission électorale indépendante ivoirienne (CEI), c’est un record car c’est la première fois que ce nombre pléthorique est atteint. Ouvert depuis le 4 août dernier, les candidats avaient jusqu’à mardi 17 h, heure locale, pour déposer leur candidature.

Bien qu’il y ait 33 candidats, il n’est pas sûr que tous puissent aller au bout de la Présidentielle. Chaque candidat doit en effet s’acquitter de la somme de 20 millions de Fcfa, en guise de caution. Pour le moment, parmi tous les candidats, seuls 14 se sont acquittés de cette somme. Sachant qu’ils n’ont que trois jours pour le faire. Dans le cas contraire, ils auront peu de chances de voir leur candidature validée.

Les principaux candidats dans le pays sont bien évidemment le chef de l’Etat sortant, Alassane Dramane Ouattara qui, à la tête du RDR, la coalition au pouvoir, est donné favori. Il y a aussi Pascal Affi N’Guessan, candidat du FPI, parti de l’ancien Président ivoirien emprisonné à la Haye, Laurent Gbagbo. Pascal Affi N’Guessan est toutefois contesté par une partie du FPI qui estime qu’il n’est pas le candidat légitime à la Présidentielle. Charles Konan Banny et Amara Essy du PDCI sont aussi en lice pour le fauteuil présidentiel.

De son côté, la CEI dispose désormais de 72 heures pour transmettre les dossiers de candidatures au Conseil constitutionnel ivoirien qui devra rendre public la liste définitive le 10 septembre, soit 45 jours avant le scrutin. En 2010, en effet, la CEI avait enregistré 20 candidatures à la Présidentielle contre beaucoup moins lors des années précédentes. Cette Présidentielle est cruciale pour la stabilisation du pays après la crise postélectorale de 2011 qui a fait 3 000 morts.