Côte d’Ivoire : 17 personnalités du camp Gbagbo relaxées

Dix-sept personnalités du camp de l’ancien président Laurent Gbagbo, parmi lesquelles l’ancien ministre de la Défense Michel Amani N’Guessan et l’ex-ministre de la Justice Yanon Yapo, ont été relâchées samedi a déclaré hier à l’AFP le ministre de la Justice Jeannot Kouadio Ahoussou. « Dix-sept personnes ont quitté samedi l’hôtel La Pergola », à Abidjan, a-t-il affirmé. Refusant de parler de « libération », il a expliqué que « la majorité » des personnalités sorties de cet hôtel n’étaient pas visées par des assignations à résidence et avaient sollicité « la protection de l’Etat », craignant pour leur sécurité après la chute de M Gbagbo. Mais selon Augustin Guéhoun, secrétaire à la Communication du Front populaire ivoirien (FPI), parti de M. Gbagbo, qui s’est félicité de cette décision, les personnalités du camp Gbagbo étaient bel et bien « des prisonniers », « interdits de tout contact avec l’extérieur ». Il a appelé le nouveau pouvoir à libérer tous les membres de son camp actuellement détenus dans des conditions « inhumaines », notamment l’ex-président et son épouse Simone Gbagbo.