Coronavirus : trois morts dont un imam, vent de panique sur Marrakech

La situation continue de s’aggraver au Maroc avec trois nouveaux décès dans la ville de Marrakech dont un imam et un avocat de 35 ans. Au total onze personnes sont décédées des suites d’une infection par le Covid-19, dont 9 à Marrakech et de nombreux médecins semblent avoir fuit leurs cabinets.

La situation devient critique à Marrakech où trois personnes sont décédées, ce vendredi 27 mars 2020, portant à 9 le total des décès dans la ville royale, depuis le début de l’épidémie. Il s’agit de l’imam d’une mosquée du quartier de Guéliz, en plein centre-ville, d’un homme de 90 ans, et d’un avocat de 35 ans.

Marrakech est la zone la plus touchée par l’épidémie à Coronavirus, avec 9 morts sur les 11 décès ayant impactés le Maroc. Officiellement, le nombre de personnes infectées est assez limité puisque le Maroc déclare 275 cas de contamination, mais les chiffres réels sont plus de 10 fois supérieur et peut-être même davantage. Avec l’augmentation du nombre de dépistages, 50 nouveaux cas ont été répertoriés lors des dernières 24h.

Hier, jeudi 26 mars, le président du Conseil national de l’ordre des médecins, le Dr. Mohammadine Boubekri, a révélé que 11 médecins du pays ont été contaminés par le Coronavirus : 7 à Casablanca, 2 à Rabat et 2 à Tétouan. Dans une intervention, le Dr. Mohammadine Boubekri, a aussi rappelé aux cabinets de médecins qu’ils devaient rester ouverts, et qu’en période de crise, la place des médecins est au chevet de leurs concitoyens. En effet, selon un testing aléatoire réalisé par nos confrères de Yabiladi, sur 60 médecins contactés, 19 seulement était ouverts, signe de la panique qui règne au pays de Mohammed VI.

Pourtant, le Maroc vient d’autoriser l’utilisation de la Chloroquine et de ses dérivés comme la Nivaquine pour lutter contre le Covid-19, et à Rabat, un patient a été guéri en six jours grâce à la Chloroquine.