Coronavirus, Nigeria : la vidéo d’une femme violentée par la police crée le tollé !

Femme violentée

Au Nigeria, une femme qui n’a pas respecté les règles de confinement a été violentée par les forces de police. La scène, largement diffusée, a été reprise de volée par l’inspecteur général de la police nigériane, Mohammed Adamu, qui condamne purement et simplement ce genre d’actes.

Dans l’État d’Osun, deux policiers ont été appréhendés pour avoir malmené une femme parce que cette dernière aurait violé, d’après leur jugement, les règles de confinement. Théâtre de la scène, le marché d’Odo Ori, où comme on peut clairement le voir dans la vidéo ci-après, une femme se faire rouer de coups par des éléments des forces de police.

Dans un communiqué qui a été rendu public dimanche, le commandement de la police nigériane a affirmé qu’une enquête sur l’incident a été ouverte. « L’inspecteur général de la police, Mohammed Adamu, condamne cette agression injustifiée et inutile contre cette citoyenne innocente au marché Odo Ori, Iwo, dans l’État d’Osun, par des hommes de la Force rattachée à la division Iwo, du commandement d’Osun ».

Toujours selon le communiqué, « le commissaire de police en charge de l’État d’Osun où l’incident s’est produit, a arrêté les officiers impliqués dans ce malheureux incident. Les deux policiers, Ikuesan Taiwo et Abass Ibrahim sont actuellement en détention et leur procès a déjà commencé ».