Coronavirus : les ministres de la Santé de la CEMAC préparent une riposte commune

Sous le Très haut patronage de M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun et sur invitation du Président de la Commission de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), le Pr. Daniel ONA ONDO, s’est tenue à l’Hôtel Résidence la Falaise, à Douala, le 12 Mars 2020, une réunion des Ministres de la Santé des Etats Membres de la CEMAC.

Cette rencontre a été précédée d’un atelier des experts et des travaux du Conseil de Direction de l’OCEAC, les 10 et 11 Mars 2020.

L’ordre du jour de la réunion a porté sur l’examen et l’adoption du projet de plan sous régional de prévention, de préparation et de riposte face à l’épidémie de coronavirus (Covid-19), ainsi que la feuille de route des actions d’urgence à mettre en place dans les trois prochains mois de mars à mai 2020.

Par ailleurs, d’autres documents ont été également soumis à l’adoption des Ministres en charge de la Santé, notamment :

1°) le projet de Plan stratégique sous régional, 2019-2023, de lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et les hépatites de l’Afrique Centrale (CEMAC) ;

2°) le projet de Règlement sous régional portant prévention et répression des infractions en matière de trafic de produits de santé en Afrique centrale (CEMAC);

3°) le projet de Plan stratégique sous régional, d’accélération vers l’élimination du paludisme en Afrique centrale pour la période 2019- 2023.

Situant l’importance de cette réunion, le Dr Manuel Nso Obiang Ada, Secrétaire exécutif de l’Organisation de coordination de la lutte contre les endémies en Afrique centrale (OCEAC), a indiqué que l’espace CEMAC est aussi infiltré par le virus du Covid-19 à travers les cas enregistrés au Cameroun. «Cette situation d’épidémie en plein cœur de l’espace communautaire reste une préoccupation majeure compte tenu de la limite que nous connaissons de l’organisation de nos systèmes de santé dans les pays de la CEMAC », a-t-il illustré.

Le représentant résidant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est quant à lui, revenu sur les statistiques affolantes et macabres causées par le Corona Virus. « A la date du 11 mars 2020, l’OMS révélait que plus de 118000 cas confirmés avaient été enregistrés dans 114 pays, avec 4291 décès soit un taux de létalité de 3,5% ».

Il a de ce fait, préconisé que chaque pays devrait être prêt à gérer son premier cas, son premier groupe de cas, sa première preuve de transmission communautaire durable. En somme, pour le responsable de l’OMS « Chaque pays doit se préparer à tous ces scénarios en même temps », a-t-il déclaré.

Prenant la parole, le président de la Commission de la CEMAC, le  Pr. Daniel Ona Ondo s’est appesanti sur le caractère régional de la riposte à ce virus qui doit venir en appui aux plans nationaux que les pays ont déjà adopté. Selon lui, « La célérité de sa propagation (Corona Virus) est devenue une préoccupation majeure notamment de nos décideurs qui ont, fort heureusement, pris des mesures de prévention pour y faire face ».

Au cours de cette cérémonie, les Ministres ont suivi, en plénière, la présentation du rapport synthèse de l’atelier des experts, faite par le Docteur Maurice BAWA, Président Général des travaux avant de suivre le discours d’ouverture du Docteur Malachie MANAOUDA, ministre camerounais de la santé publique,  qui en substance a recommandé la création d’un Fonds Spécial Communautaire des Urgences Sanitaires.