Coronavirus : le Mozambique suspend la délivrance de visas aux Chinois

Filipe Nyusi, Président du Mozambique

Le gouvernement mozambicain vient de prendre des mesures radicales pour préserver son territoire de la nouvelle épidémie due au coronavirus, partie de la Chine. Plus de délivrance de visas aux Chinois désirant se rendre au Mozambique ; même chose pour les Mozambicains voulant aller en Chine. Ce, jusqu’à nouvel ordre.

La décision a été prise à l’occasion du Conseil des ministres, tenu hier mardi. « Le Conseil des ministres a décidé de suspendre les visas d’entrée dans le pays aux citoyens de Chine à cause du coronavirus. Cette mesure préventive vise à empêcher le virus de pénétrer le pays (…). Dans le même but, les visas destinés aux Mozambicains désireux de se rendre en Chine sont également suspendus jusqu’à ce que la situation se normalise », a déclaré à la presse, Helena Khida, porte-parole du gouvernement mozambicain.

Apparue en décembre dernier en Chine, avec la ville de Wuhan comme épicentre, l’épidémie a déjà touché, à la date du 28 janvier 2020, 4 409 personnes, dont un bébé de 9 mois, dans l’ensemble du pays, causé 107 décès. De la Chine, la maladie s’est exportée dans 19 pays dans le monde répartis sur les cinq continents habités. Le seul pays africain où un cas a été détecté reste à ce jour la Côte d’Ivoire.

En dehors du Mozambique où on note la réaction la plus radicale, à travers la suspension de la délivrance de visas, l’alerte a été donnée dans d’autres pays du continent comme le Sénégal, le Botswana, Madagascar, l’Ile Maurice, où diverses mesures sont prises pour surveiller les entrées sur le territoire, et pour inviter les citoyens à la vigilance.