Coronavirus : le Burkina Faso enregistre le premier décès de l’Afrique subsaharienne

Marie-Rose Compaoré

Dans la nuit du mardi 17 au mercredi 18 mars 2020, le Burkina a perdu l’honorable Marie-Rose Compaoré, députée et deuxième vice-président du Parlement du pays. Le Burkina Faso vient d’enregistrer ainsi son premier cas de décès de la pandémie du Coronavirus qui bouleverse la santé des individus à l’échelle mondiale.

La membre du Parlement burkinabè âgée de 62 ans est décédée des suites d’une infection au Covid-19, même si elle avait déjà quelques antécédents sanitaires, notamment le diabète. L’information a été annoncée, tôt ce mercredi 18 mars 2020, par le coordinateur national de la lutte contre la pandémie du Coronavirus au Burkina Faso, Martial Ouedraogo, puis relayée par les médias locaux.

Selon des sources locales, la députée avait fait une crise, dans la nuit du 17 au 18 mars, et était en réanimation lorsqu’elle a passé l’arme à gauche. L’information de son décès a été confirmée par son parti politique qui a publié un communiqué : « Le Président de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a la profonde douleur de porter à la connaissance des militants et sympathisants du parti, ainsi que des citoyens burkinabè, de la triste nouvelle de la disparition de Madame Rose-Marie Compaoré / Konditamde, précédemment députée de la province du Zoundwéogo, 2ème vice-présidente de l’Assemblée nationale, des suites d’une maladie ».

Le Burkina compte, à ce jour du 18 mars, 27 cas de Coronavirus dont 12 hommes et 15 femmes. Les 17 derniers cas d’infection ont été récemment détectés. Après Ouagadougou, la capitale, Bobo Dioulasso, deuxième grande ville du Burkina, vient d’enregistrer son premier cas.

Le décès du député Marie-Rose Compaoré constitue non seulement le premier cas de décès du Covid-19 au pays des hommes intègres, mais aussi en Afrique subsaharienne.