Coronavirus : l’Organisation mondiale de la Santé alerte l’Afrique

Tedros Adhanom Ghebreyesus

Deux mois après la réapparition  de l’épidémie de coronavirus en Chine, l’Organisation mondiale de la Santé a appelé les Etats africains à se préparer à ne éventuelle propagation de la maladie sur le continent.

Au cours d’une réunion ministérielle d’urgence sur ce virus, organisée par le centre pour la Prévention et le contrôle des Maladies et l’Union Africaine, Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé a invité les pays à mettre en place des mesures drastiques pour prévenir cette épidémie.

« Nous travaillons dur pour préparer les pays africains à l’arrivée potentielle du virus. Les signes croissants de transmission, en dehors de la Chine, montrent que la fenêtre d’opportunité que nous avons pour contenir ce virus se rétrécit. Nous appelons tous les pays à investir d’urgence dans la préparation », a-t-il dit.

Dans un entretien téléphonique avec la Voix de l’Amérique, le Dr Michel Liyau, Responsable de programme d’interventions d’urgences au Bureau régional de l’Organisation mondiale  de la Santé  pour l’Afrique, a fait savoir que les mesures de prévention, de surveillance, de détection précoce et de prise en charge sont déjà mises en place pour prévenir cette maladie en Afrique.

« Le risque d’avoir des cas est élevé et difficile à prévenir. Mais par contre, ce qu’il faut, c’est  s’assurer qu’on ait un mécanisme qui puisse permettre une détection précoce et une prise en charge efficace pour éviter une contamination majeure au sein de la population. Donc, ce sont des mesures de surveillance, de détection aux points d’entrées, des mesures d’isolement et de prise en charge, des mesures de formation pour éviter une contamination du personnel, c’est-à-dire l’utilisation des équipements de protection mais surtout l’éducation et la sensibilisation à reconnaitre les signes(…). Au moment où je vous parle, il y a 28 pays sur les 47 que notre bureau couvre qui ont déjà ce système en place » , a-t-il précisé au téléphone de nos confrères de  la Voix de l’Amérique.

Pour rappel, depuis la déclaration  de cette maladie,  plus de 75 000 cas dont près de 2 600 décès ont déjà été documentés en Chine et plus 1 000 cas dans 26 autres pays du monde.