Coronavirus : l’Afrique du Sud rapatrie ses ressortissants de Wuhan

Une centaine de citoyens sud-africains précédemment coincés à Wuhan, ont foulé ce jour le sol de leur patrie. L’Afrique du Sud vient de concrétiser une décision prise il y a quelques jours.

Alors que le nombre de personnes contaminées par le nouveau coronavirus ne cesse de grimper en Afrique du Sud qui, avec 24 cas confirmés, devient le pays d’Afrique subsaharienne le plus atteint juste devant le Sénégal, 146 citoyens du pays vivant à Wuhan ont été rapatriés à bord d’un avion de South African Airways.

De l’aéroport de Polokwane où l’Airbus A 340 les transportant a atterri, ces enfants du pays arc en ciel ont ensuite été conduits, sous escorte policière vers leur lieu d’isolement, un complexe hôtelier où ils seront gardés en confinement pendant environ trois semaines, le temps de connaître leur situation sanitaire précise, même si les tests réalisés sur eux se sont pour l’instant, révélés négatifs.

Dr Zweli Mkhize, ministre sud-africain de la Santé n’a pas manqué de se réjouir de cette opération d’envergure réalisée par le pays. « Nos enfants sont rentrés », s’est-il exclamé, avant de préciser « Ils ne sont pas malades, ils n’ont aucun symptôme. On ne fait que les ramener chez eux ».

A ce jour, l’Afrique du Sud reste le seul pays africain à avoir réalisé un rapatriement aussi massif de ressortissants vivants en Chine. Sur le continent, le virus est en nette progression. L’Afrique de l’est est désormais touchée à son tour, à travers le Kenya, le Rwanda et l’Ethiopie. D’autres pays comme le Soudan, la Guinée, la Mauritanie, l’Eswatini, la Namibie rallongent la liste des pays comptant des cas personnes contaminées. Mais c’est le Sénégal qui attire tous les regard avec une augmentation rapide des cas de personnes infectées en raison de la grande manifestation du Magal de Touba qui se déroule la semaine prochaine.