Coronavirus : Félix Tshisekedi engage le combat en RDC

Le Président de la RDC, Félix Tshisekedi

Depuis le 10 mars, la République Démocratique du Congo fait face à la pandémie de Coronavirus. Le bilan actuel fait état de 14 cas confirmés sur toute l’étendue du territoire national. Face au nouveau tournant dans la propagation de cette maladie, le Président congolais, Félix Tshisekedi, a annoncé avoir mis en place des mesures drastiques pour limiter les risques de cette pandémie.

Ces mesures, dont la majorité entre en vigueur dès ce 19 mars, concernent notamment la prise en charge des personnes contaminées, la sensibilisation et la protection de la population, l’accès au territoire ainsi que le rassemblement des personnes dans les lieux publics.

Ainsi, le gouvernement a décidé de suspendre tous les cultes, toutes les activités académiques et scolaires, sur toute l’étendue du territoire national, pour une durée de quatre semaines. Les réunions, célébrations et rassemblements de plus de 20 personnes sur les lieux publics, en dehors du domicile familial, sont également interdits.

S’agissant de l’accès sur le territoire congolais, le gouvernement décide de suspendre, jusqu’à nouvel ordre, l’atterrissage de tout avion en provenance des pays à risque et de transit, à partir de ce vendredi 20 mars.

« Je suspends jusqu’à nouvel ordre, à partir de ce vendredi, les vols de tous les pays à risques et de transit, renforcer les mesures de sécurité aux frontières, mise en quarantaine de tous les passagers à risque coronavirus, Interdiction de tout rassemblement, réunion, célébration de plus de 20 personnes, fermeture de toutes les écoles et universités à partir de ce jeudi et pour 4 semaines » , a dit le Président congolais.

Cependant, il a appelé la population au calme et au respect des mesures de prévention contre cette maladie. Félix Tshisekedi a également rassuré l’opinion sur l’engagement du gouvernement dans la lutte contre cette pandémie.

« Dans ce contexte exceptionnel, avec nos meilleurs médecins et nos meilleurs scientifiques, nous y avons réfléchi et le gouvernement a engagé le personnel de nos hôpitaux, médecins et infirmiers, ainsi que l’ensemble des agents du service public de la santé à répondre présents et à se consacrer, avec dévouement et efficacité, face à l’ampleur de cette pandémie », a-t-il précisé.