Coronavirus : quand la France et l’Italie font trembler la Tunisie

Coronaviruses @wikipedia

L’épidémie du Coronavirus est partie de Chine et se répand petit à petit dans le monde entier. Les pronostics ne sont pas favorables. L’épidémie ne fait que se propager. La situation mondiale est alarmante d’autant plus qu’il n’est connu aucun remède à ce jour. En Tunisie, deux cas sont déjà détectés, mais le lien avec l’importante diaspora tunisienne vivant en France et en Italie soulève une forte inquiétude.

A l’heure d’aujourd’hui, deux cas de Coronavirus ont été déclarés en Tunisie. Le premier est un Tunisien venant de Gênes. Il a été testé positif pour la maladie virale et aussitôt mis en quarantaine. Tous les passagers du bateau dans lequel il était ont également été examinés.

Le deuxième cas dont la directrice de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes (ONMNE) a fait l’annonce officielle est un homme de 65 ans originaire de Mahdia. L’individu serait revenu d’Italie à peine 2 semaines avant que sa maladie ne se déclenche. Il y a surement été contaminé, au regard du grand nombre de personnes infectées dans ce pays européen. Au total, ce sont 7 400 cas qui ont été confirmés en Italie avec 366 décès. Lorsqu’on sait que plus de 200 000 Tunisiens vivent en Italie et que plusieurs parmi eux ont certainement effectué des voyages entre les deux pays au cours des dernières semaines, cela suscite de vives inquiétudes.

Les dispositions de l’Etat

L’Etat tunisien avait déjà pris des dispositions de prise en charge de la maladie avant même la première apparition. Ces dispositions comprenaient le service d’isolement, l’équipement sanitaire nécessaire ainsi que les tests et premiers médicaments à administrer dans le cas où la maladie serait détectée. Manifestement, les dispositions prises furent efficaces puisque le premier cas est en voie de rétablissement. Malheureusement, le second cas s’est révélé chez un sujet de 65 ans qui, en plus, a des antécédents diabétiques.

Le gouvernement tunisien rassure la population sur la présence d’une cellule médicale spécialisée dans le cas. Il rappelle à tout Tunisien présent sur le territoire de veiller à respecter les règles d’hygiènes recommandées, à savoir se laver régulièrement les mains, porter des masques et éviter les rassemblements.

Selon l’information relayée par Mondafrique, plus de 2000 personnes ont déjà été mise en quarantaine depuis le début de la crise et 750 seraient déjà retournées à leurs activités quotidiennes parce qu’ayant été révélées saines suite aux différents tests.

Pour suivre l’évolution de l’épidémie, pays par pays, cliquer ici