Continental pourrait délocaliser son activité autoradio en Tunisie

L’équipementier automobile allemand, basé à Rambouillet en Île de France (78), envisage de délocaliser son unité de production d’autoradios, en raison de la morosité du marché automobile et du coût de la main-d’oeuvre française supérieur à cellui des pays de l’Est, rapporte Le Parisien. Parmi les pays d’accueil cités, la Tunisie. Ce pays offre, selon la direction du site cité par le journal, « la possibilité de conserver l’activité des cartes électroniques jusqu’en 2010, et de récupérer l’assemblage complet des produits fabriqués à Brandys en République Tchèque ». Ce transfert, s’il a lieu, pourrait entrainer la suppression de 300 à 560 emplois sur le site français.