Contentieux électoral au Gabon : grand oral des perdants à Libreville

Les candidats malheureux à la présidentielle du 30 août dernier, qui ont déposé des recours en annulation dudit scrutin, ont été entendus ce lundi, àLibreville, par les membres de la Cour Constitutionnelle, au cours des audiences publiques, a-t-on constaté sur place. Les requérants ont eu chacun 10 minutes pour présenter publiquement leurs arguments, lesquels selon eux devraient entraîner l’annulation de la victoire d’Ali Bongo Ondimba. Ils ont dénoncé des fraudes massives et évoqué de nombreuses irrégularités, dont le bourrage des urnes et la falsification des procès-verbaux en faveur du vainqueur désigné, Ali Bongo. La Cour rendra son verdict avant la fin de cette semaine, et le nom du nouveau président élu du Gabon sera alors communiqué au public. Les décisions de cette juridiction sont sans appel, donc irrévocables.