Constitution en Tunisie : vers un régime mixte

Le futur régime tunisien ne sera ni parlementaire ni présidentiel, mais mixte selon RFI. Une sortie d’impasse en vue suite au blocage des discussions entre députés de l’Assemblée constituante sur la nouvelle Constitution. « Nous sommes sortis de l’impasse », a annoncé vendredi 3 mai, le patron du partis islamiste Ennahda. « On va vers un régime mixte où ni le chef d’Etat ni le chef du gouvernement n’auront la mainmise sur l’exécutif », a assuré Rached Ghanouchi, initialement favorable à un régime parlementaire.