Congo, Présidentielle : Denis Sassou N’Guesso candidat

Le Chef de l’Etat congolais a déclaré sa candidature au scrutin présidentiel du 20 mars prochain après un échange organisé ce jour avec des jeunes Congolais. Outre la participation de Denis Sassou N’Guesso, une dizaine de candidats, toutes tendances confondues, sont dans les starting blocks pour participer à cette élection présidentielle qui s’annonce très ouverte.

« Et donc, je dis, que bien sûr, je suis candidat ! ». C’est par ces mots que le Président Denis Sassou N’Guesso, en réponse à une question que venait de lui poser un jeune intervenant présent, le vendredi 19 février, dans une salle du complexe hôtelier de la Concorde à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville, a annoncé en toute simplicité sa candidature à la prochaine élection présidentielle organisée dans son pays.

Nos confrères du site icibrazza.com ont mis en ligne une vidéo de la déclaration du Président congolais…

L’annonce, très attendue, du chef de l’État congolais est intervenue à la fin d’un dialogue intergénérationnel organisé à l’initiative du Conseil national de la jeunesse sur le thème : « La jeunesse et le développement du Congo ». Au cours de cet échange, très franc et très direct, ont été abordées des problématiques fondamentales telles que l’emploi des jeunes, l’éducation, l’éradication de la corruption, le régionalisme ou encore la lutte contre l’impunité.

Des préoccupations que le chef de l’État, désormais candidat à sa propre succession, a tenu à aborder « sans tabou » devant son jeune auditoire. Devant ce public enthousiaste, il a en particulier insisté sur la réforme du système éducatif qui doit viser à promouvoir la formation qualifiante des jeunes « afin qu’ils aient plus de chances d’accéder au monde de l’emploi ». Le Président congolais a également attiré l’attention des jeunes sur la nécessité de préserver le climat de paix, ainsi que les précieux acquis obtenus par le pays ces dernières années.

Le désormais Président-candidat était accompagné à cette occasion, outre de son épouse, Antoinette Sassou N’Guesso, de plusieurs personnalités dont les noms circulent depuis quelques jours comme devant jouer les premiers rôles au sein de sa future équipe de campagne : Firmin Ayessa, le directeur du cabinet du Président de la république ; Jean-Jacques Bouya, le ministre chargé de l’Aménagement du territoire et de la Délégation générale aux grands travaux ; ou encore de Thierry Moungalla, le ministre de la Communication.

Le Chef de l’Etat congolais, qui a reçu le 25 janvier dernier l’investiture du Parti congolais du travail (PCT) pour ce scrutin, se lance donc dans la bataille pour la présidentielle qui s’annonce très ouverte puisqu’une dizaine de candidats y prendront part, représentant toutes les sensibilités, depuis l’opposition radicale jusqu’à des politiques très proches, il y a quelque mois encore, de l’actuel président.

Pour convaincre l’électorat congolais, Denis Sassou N’Guesso compte s’appuyer à la fois sur son bilan à la tête du pays, et sur son projet de société, qu’il compte continuer à déployer dans les années à venir si les Congolais lui apportent à nouveau leur confiance dans les urnes.