Congo : Paris accentue la pression sur Sassou Nguesso

Le Président du Congo, Denis Sassou Nguesso

Alors qu’il était en visite en France, le Président congolais, Denis Sassou-Nguesso, a reçu une très forte pression de la part de l’Elysée. A quel sujet ?

Denis Sassou-Nguesso, chef de l’Etat du Congo, était reçu, ce mardi 3 septembre 2019, à l’Elysée dans le cadre d’un déjeuner de travail avec son homologue français, Emmanuel Macron. Au menu des discussions, des questions liées à l’environnement, à l’économie, entre autres. Paris a saisi cette opportunité pour mettre la pression sur le dirigeant de ce pays d’Afrique Centrale.

En effet, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a demandé, « avec fermeté ! », au Président congolais de poser des actes envers l’opposant Jean-Marie Michel Mokoko et d’autres personnes emprisonnées. L’opposant Jean-Marie Michel Mokoko est emprisonné depuis trois ans, et l’opposition parle de prisonnier politique.

A ce stade, rien ne dit que le sujet de la libération de l’opposant congolais a été abordé par les deux chefs d’Etats, qui ont évoqué l’accord signé entre le Congo Brazzaville et le Fonds monétaire international. Il a par ailleurs été question de sujets ayant trait au climat, à l’environnement.

Il est ressorti de la visite de Sassou Nguesso en France l’idée d’organiser une prochaine édition du One Planet Summit à Brazzaville. Cette idée découle du fait que le Président congolais s’est engagé à mettre en place un plan de protection de la forêt, de la biodiversité et des tourbières.