Congo : le Forum Forbes Afrique clôturé en beauté

forum_forbes_2_gaston_kelman.jpg

Organisé le 21 juillet 2015 à Brazzaville, et avec la participation active des chefs d’Etat Alassane Ouattara, John Dramani Mahama, Shimon Peres, José Manuel Barroso, et des Premiers ministres et anciens Premier Ministre du Gabon, d’Italie, de Belgique, le Forum Forbes 2015 ne pouvait que se terminer en beauté… Pari gagné avec une soirée de clôture accompagnée d’une prestation de Koffi Olomidé et de son « Quartier latin ».

C’est par un twitt mémorable que Dominique Guihot, président d’Africa n°1, a salué la fin du Forum Forbes Afrique 2015, accompagnant la photo du Président Sassou Nguesso entraînant l’Ambassadrice des Etats Unis sur la piste de danse, à quelques mètres du « Quartier latin » déchaîné autour de Koffi Olomidé. Ce point final en forme de tour de piste fut à l’image des réflexions de la journée : virevoltantes et intellectuellement excitantes.

Un parterre de personnalités multiples

Par la qualité des personnalités présentes à ce dîner de clôture, on peut juger que le Forum Forbes avait tenu toutes ses promesses : à la table du Président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, on reconnaissait notamment José Manuel Barroso, Mario Monti et son épouse, l’ancien Président de la République de Pologne Aleksander Kwaeniewski, et l’Ambassadrice des Etats-Unis qui finirait la soirée sur la piste…

forum_forbes_table_sassou_2.jpg

Dans la salle, les économistes Paul Krugman, Prix Nobel d’économie et Patrick Cohen, brillant cofondateur de l’Ecole d’Economie de Paris, aussi bien que Vérone Mankou, jeune entrepreneur congolais connu comme le premier fabricant de tablettes et téléphones mobiles en Afrique.

Parmi les très nombreux journalistes internationaux et responsables de médias présents, Ele Asu, de Canal +, le visage du magazine « REUSSITE » sur l’économie africaine, ainsi qu’Olivier Galzi, de I>télé, François Chignac d’Euronews, qui prendra prochainement la direction de la nouvelle chaîne internationale d’information qui émettra à partir de l’automne depuis le Congo, Africanews ; Boniface Vignon, de RFI, mais aussi Dominique Guihot, patron d’Africa n°1, ou Marie Bardet, journaliste spécialiste de l’économie au Point…

forum_forbes_soiree.jpg

… Sans compter Jean-Christophe Ramos, Directeur des Relations institutionnelles de Canal+ Afrique, et responsable de la mise en place du bouquet de TNT payante au Congo à partir de septembre prochain, Olivier Zegna Rata, Président du Groupe Afrik.com et de l’Agence Afrik.tv, secrétaire général des Clubs de Réflexion « Galilée » et « Nouveaux Mondes », ou encore le chroniqueur de Forbes Afrique mais surtout talentueux et facétieux écrivain camerounais, Gaston Kelman.

forum_forbes_2_gaston_kelman.jpg

L’intelligence jointe à l’esthétique

Parmi les personnalités les plus intéressées aux réflexions menées tout au long de ce Forum, on pouvait également distinguer Claudia Lemboumba Sassou Nguesso, conseillère du Chef de l’Etat et chef du Département de la Communication, des Médias et des Relations Publiques de la Présidence congolaise, très attentive aux évolutions des nouvelles technologies en matière de culture et d’information…

forum_forbes_claudia_lemboumba_sassou_nguesso.jpg

Mais aussi Jean-Louis Guigou, universitaire, chercheur, tête pensante, Président d’IPEMED et accessoirement époux de la Présidente de la Commission des Affaires étrangères à l’Assemblée nationale française, Elisabeth Guigou, ou encore l’avocat international Eric Diamantis, très attentif aux évolutions du continent, et co-animateur du nouveau think tank « La Verticale » alliant les perspectives de développement de l’Afrique, du Moyen-Orient et de l’Europe dans une analyse intégrée.

soiree_forbes_1.jpg

L’un des derniers ministres à quitter la salle fut sans doute le très avisé Conseiller spécial du Président de la République congolaise, Jean-Dominique Okemba, qui apprécia particulièrement la prestation finale de Koffi Olomidé et des admirables danseuses de son « quartier latin », prouvant que l’intérêt pour la réflexion intellectuelle ne doit jamais se séparer de la préoccupation esthétique. « kalos kagatos », comme disaient les anciens Grecs, « le beau va avec le bien »…