Congo : « Fungula matoyi », cette chanson éducative de Jean Goubald Kalala


Lecture 2 min.
Jean Goubald Kalala
Jean Goubald Kalala

Jean Goubald Kalala est parmi les musiciens congolais qui militent pour la conscientisation et la moralisation de la communauté. Ces chansons pleines d’éducation, de poésie touchent les âmes des mélomanes tout en les appelant à un changement positif de mentalité.

Doublé d’un talent de chanteur et de guitariste, l’auteur de l’album « Bombe atomique » vient de lancer, au cours de ce mois de février, le tube  « Fungula matoyi » en français « Ouvre les oreilles », une chanson qui interpelle la jeunesse congolaise sur l’amour de la patrie.

Au cours d’un échange avec la presse, Goublald a indiqué que cette chanson cible toutes les couches sociales en général et les jeunes en particulier. Pour lui, « Fungula matoyi »  est une vulgarisation du civisme auprès des jeunes.

« Quelqu’un qui n’a pas de morale encore moins d’éthique est une personne morte. Je pense que la faim qui peut tuer une personne c’est le manque de connaissance ou de sagesse, pas la faim que l’on ressent dans le ventre. Le Congolais ne lit pas. Nous devons plus nourrir nos pensées », a-t-il dit face à la presse.

« J’ai évité l’aspect trop intellectuel dans la chanson parce qu’elle doit toucher tout le monde. Les jeunes doivent avoir un autre sens moral en étant créatif, ne pas être mendiant  avec la fameuse expression « chance eloko pamba » qui ne cesse d’affaiblir les jeunes, surtout ceux qui vivent dans la rue. Ils croisent les bras et ne cessent d’attendre que la chance les sourit miraculeusement », conclut-il.

Connu pour son style musical adulé par la rumba, le jazz et le reggae, Jean Goublad Kalala lance ce single six mois après son retour dans la carrière musicale. L’on se souviendra de sa  brève carrière politique interrompue par l’invalidation de son mandat de député national par la Cour constitutionnelle, à la législature actuelle.

YouTube video

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter