Congo : ce qu’il faut savoir sur l’avion de Royal Air Maroc qui a pris feu à Brazzaville

Un avion de la compagnie marocaine Royal Air Maroc aurait pris feu dans le ciel congolais contraignant son pilote à effectuer un atterrissage d’urgence dans un aéroport de Brazzaville. Qu’en est-il concrètement de cet incident qui est en train de captiver l’attention sur la Toile ?

C’est une une photo qui circule sur les réseaux sociaux depuis deux jours et qui fait état d’un crash évité de justesse d’un Boeing 767 de la compagnie Royal Air Maroc. Selon les premières informations, le moteur aurait été pris feu. L’incident serait survenu dans la nuit de samedi à dimanche, alors que l’appareil reliait Brazzaville à Casablanca.

L’incident aurait même créé un vent de panique au Congo om certains habitants des quartiers sud de Brazzaville affirment avoir entendu une forte détonation. Et pour la presse congolaise, le Boeing de la compagnie aérienne Royal Air Maroc à destination de Casablanca au départ de Brazzaville vers 02h a failli faire un crash, du fait qu’un des réacteurs a pris feu en plein vol.

Pour sa part, la compagnie marocaine, tente de rassurer, en indiquant qu’à aucun moment, la sécurité des passagers n’a été remise en cause durant tout le temps qu’a duré l’incident, survenu, selon ce responsable de la Royal Air Maroc, au moment du décollage de l’appareil, un Boeing 737-800.

« Le tableau de bord a signalé un petit dysfonctionnement au niveau d’un des deux réacteurs. Par précaution, le commandant de bord a éteint le réacteur et fait demi-tour avant d’atterrir à l’aéroport Maya Maya », a expliqué la RAM au 360, sans préciser si le réacteur en question a pris feu ou non.

La compagnie a ajouté que « les160 passagers ont été pris en charge et logés dans différents hôtels de Brazzaville. Le lendemain, la compagnie a envoyé un autre avion pour les acheminer vers Casablanca ».