Congo : avion d’Air France criblé de balles à Pointe Noire, ce que l’on sait

Un appareil de la compagnie aérienne française Air France a été criblé de balles, à Pointe Noire, au Congo, alors qu’il devait rapatrier des ressortissants français vers Paris. Que s’est-il passé ?

Alors qu’il devait rapatrier, ce dimanche 12 avril 2020, des Français vers Paris, un avion de la compagnie aérienne Air France a été endommagé, samedi soir, par des tirs, à l’aéroport de Pointe-Noire, au Congo. Les tirs n’ont pas mis en danger l’équipage et les passagers.

Dans un communiqué, la compagnie Air France précise : « un Airbus A330 de la compagnie a été endommagé suite à un incident sur le tarmac de l’aéroport de Pointe Noire », ajoutant que « l’appareil était à l’arrêt à son point de stationnement lors de l’incident, sans équipage ni passagers à son bord ». Le communiqué précise que l’avion « était placé sous la surveillance de la Gendarmerie du Transport aérien et d’un prestataire de sûreté d’Air France ».

L’avion « devait effectuer un vol de rapatriement entre Pointe-Noire, Bangui et Paris-Charles de Gaulle », poursuit le communiqué, qui ajoute que « le vol dont le départ était initialement prévu à 10H00 (heure locale) est reporté de 24 heures afin de permettre d’acheminer un appareil de remplacement et un équipage depuis Paris-Charles de Gaulle ».

Au Congo, une enquête a été ouverte pour mettre la lumière sur cet incident et situer les responsabilités. Air France, qui dit avoir déposé plainte pour les dommages causés à l’avion.