Congo : 6 militaires condamnés pour les explosions de 2012 à Brazzaville

Six militaires ont été condamnés et vingt-six autres acquittés par la justice congolaise dans l’affaire des explosions d’un dépôt de munitions de l’armée qui ont fait plusieurs centaines de morts en 2012 à Brazzaville, rapporte Afriquinfos. Le principal accusé, le caporal chef Kakom Kouack Blood, reconnu coupable d’avoir mis volontairement le feu au dépôt de munitions au camp des blindés de Mpila, a été condamné ce lundi à quinze ans de travaux forcés par la cour criminelle de Brazzaville.