Conférence de la fondation Clinton : Shimon Peres indésirable au Maroc


Lecture 2 min.
Shimon Peres
Shimon Peres

Alors qu’il est attendu à la conférence de la fondation Clinton à Marrakech, la mobilisation pour faire interdire la visite de Shimon Peres au Maroc enfle.

Qualifié de « tueur d’enfant », Shimon Peres n’est pas le bienvenu au Maroc où il doit se rendre dans le cadre d’une conférence internationale organisée par la fondation Clinton les 5, 6 et 7 mai prochains. Des associations marocaines ont qualifié Shimon Peres de « criminel de guerre », et appellent le royaume à empêcher sa venue.

En colère, plusieurs ONG marocaines exhortent les autorités à interdire la visite de l’ex-Président israélien. C’est le cas notamment de l’avocat Khalid Soufiani, par ailleurs coordinateur du « Groupe d’action de soutien à la Palestine » qui ne cache pas sa colère quant à la visite attendue de l’ex-dirigeant.

Une demande d’arrestation

Mieux, M. Soufiani entend déposer une demande d’arrestation de l’ancien Président israélien auprès du procureur général du royaume. Le « Groupe d’action de soutien à la Palestine » est allé jusqu’à qualifier Shimon Peres de « tueur d’enfant » et de « terroriste » au service du gouvernement israélien.

En tant qu’invité de la Clinton Global Initiative, conférence ayant pour but de sacrer le lancement de l’ONG et qui sera présidée par Hillary Clinton, Shimon Peres doit intervenir le 5, 6 et 7 mai prochains à Marrakech.

Le « Réseau démocratique marocain de solidarité avec les peuples » a réclamé, vendredi, une « interdiction de la visite » de Peres par « respect pour les sentiments des Marocains et pour la cause palestinienne ».

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter