Condamnation de Morsi : ses avocats font appel

L’ex-président islamiste Mohamed Morsi a fait appel ce jeudi de sa condamnation dans le cadre d’un procès pour arrestation et torture sur des manifestants.

Les avocats de Mohamed Morsi ont fait appel ce jeudi dans l’un de ses procès le condamnant à 20 ans de prison, pour son implication dans l’arrestation et des tortures de manifestants opposants, a annoncé un de ses avocats.

Un tribunal du Caire a condamné Mohamed Morsi en avril dernier pour ces faits commis en décembre 2012 pendant son mandat. Douze autres dirigeants des Frères musulmans ont également été condamnés dans ce procès à la même peine, dont le secrétaire général de la confrérie Mohamed el Beltagy. «Nous avons été obligés d’interjeter appel parce que le délai imparti allait expirer», a déclaré un avocat de la défense, Abdel Moneim Abdel Maqsoud, affirmant ne pas avoir pu consulter son client avant d’agir, mais que ce dernier refuse, jusqu’à présent, de faire appel car il se considère toujours comme le « président de l’Égypte » et conteste la légitimité de ses juges.

Dans un autre procès, l’impliquant dans des évasions massives de prison et des attaques contre la police pendant la révolte de 2011 contre Hosni Moubarak, la justice a confirmé le mardi 16 juin la condamnation de l’ex-président islamiste à la peine de mort. Dans la même journée, Mohamed Morsi a également été condamné à la prison à vie dans pour espionnage au profit du Hamas palestinien, du Hezbollah libanais et de l’Iran, l’ex-président a été condamné à la prison à vie.

Mohamed Morsi, premier président egyptien élu démocratiquement a été évincé du pouvoir en juillet 2013 par l’actuel président Abdel Fattah Al-Sissi, alors chef de l’armée. Depuis le gouvernement mène une répression sanglante contre les partisans du dirigeant déchu, au moins 1 400 manifestants islamistes ont été tués et plus de 40 000 autres ont été arrêtés ou poursuivies en justice, selon Human Rights Watch. Des centaines d’entre eux ont été condamnés à mort dans des procès de masse expéditifs, qualifiés par l’ONU de « sans précédent dans l’histoire récente » du monde.