Comores : les dignitaires religieux veulent interdire la mixité sur les plages

Les dignitaires religieux comoriens ont provoqué la colère des jeunes. Ils ont interdit la mixité des plages en ordonnant à la gendarmerie, dimanche, de chasser les femmes d’une plage publique proche de Maroni. Une situation que plusieurs associations ont dénoncée. Sept associations de la ville ont envoyé une lettre aux ministres de l’Education, de l’Intérieur, et au chef de l’Etat Ikililou Dhoinine, exigeant « une réaction rapide ». Selon ces organisations, « l’affaire est très sérieuse et mérite une très grande attention. On se demande si nous ne sommes pas en passe de glisser dans une dictature des notables (…) avec la complicité active ou passive de ceux à qui nous avons confié notre destinée collective ».