Comment exporter vers les Etats-Unis grâce au Net

Pour aider les Africains à mieux exporter vers les Etats-Unis dans le cadre des différents dispositifs commerciaux existants, l’Agence américaine pour le développement, a mis en place des plates-formes d’informations sur le Net. Procédures, organisations et informations commerciales sur les Etats-Unis sont ainsi disponibles sur la toile.

Les Centres pour le commerce en Afrique sont au nombre de trois et couvrent l’Ouest, l’Est et le Centre et le Sud du continent. Ces portails mis en place par l’agence américaine de développement international, Usaid, ont pour ambition d’accroître la compétitivité  » des exportateurs issus de ces régions dans le cadre de l’initiative commerciale pour l’Afrique de l’administration Bush  » et des opportunités qu’offrent l’African Growth and Opportunity Act (Agoa[[<*>L’Agoa offre des exhonérations douanières à certains pays africains pour leur permettre d’exporter certains produits sur le marché américain.]]).

Quid du comment exporter aux Etats-Unis

Vous y retrouverez donc des informations économiques et institutionnelles sur les pays qui appartiennent aux différentes zones délimitées. Un accent tout particulier est mis sur l’explication du mécanisme de l’Agoa, le coeur du dispositif américain en faveur du développement en Afrique. De même que les moyens mis en place par les différents centres pour soutenir les Etats et les entreprises privées dans leurs différentes démarches concernant l’accord commercial. Ces interfaces virtuelles proposent aussi un aperçu de l’environnement commercial international – règles et accords commerciaux sont passés au crible – mais surtout américain. Car son objectif premier est bien évidemment de faire intégrer aux futurs exportateurs africains toutes les procédures dont ils devront s’acquitter pour conquérir, d’un point de vue commercial, l’Oncle Sam.

Une présentation détaillée des institutions américaines qui interviennent dans la réglementation relative aux importations est disponible sur les différents sites régionaux. Vous pourrez y trouver également l’actualité commerciale de votre région et des opportunités d’affaires. Au total, après cette incursion sur la toile, le marché américain ne devrait plus, du moins en ce qui concerne ces différents acteurs institutionnels, avoir de secrets pour vous, exportateurs. Ce qui pourrait s’avérer fort utile au moment où l’Agoa III rentre en scène.