Comment construire sa maison au Congo depuis la France

Depuis fin 2005, les migrants congolais résidant en France peuvent, grâce à Aco Management, faire construire en toute sûreté leur maison au Congo. La société française créée par Paul César Iwandza et spécialisée dans l’assistance des expatriés, leur assure un service comprenant une prise en charge totale de leur projet immobilier et un accompagnement personnalisé pour la construction.

Par Vitraulle Mboungou

Les migrants congolais peuvent enfin, depuis la France, acquérir une maison au Congo sans craindre de désagréables surprises. L’initiative a été lancée à Paris à la fin de l’année de 2005, par la société Aco Management, société française spécialisée dans l’investissement des projets immobiliers à l’étranger. Elle offre un service d’assistance aux Congolais de France et d’ailleurs, pour réaliser leur projet d’acquisition immobilière, pour les villes de Brazzaville et de Pointe-Noire.

« L’idée de créer cette société m’est venue à la suite d’un simple constat : beaucoup de ressortissants congolais vivant en France rêvent de construire une maison au pays, mais ils doivent faire face à la difficulté de trouver un interlocuteur de confiance, qui respecte réellement leur désir », a expliqué à Afrik, le directeur général de la société, Paul césar Iwandza. « Nombreux sont ceux qui ont effectivement été déçus dans leurs différentes tentatives de construction par leur propre moyen », souligne-t-il.

Gérer sereinement son projet immobilier depuis l’étranger

Ils ont souvent recours à une personne de la famille, un oncle, une tante, un cousin ou encore un frère qui sert d’intermédiaire, et qui n’utilisent pas toujours l’argent envoyé pour financer les travaux. Ayant donc compris combien il était difficile de gérer un projet immobilier depuis l’étranger, ce ressortissant congolais en France depuis une quinzaine d’années, et déjà à la tête d’Aco Construising, une autre société, spécialisée dans l’assistance au niveau des entreprises, a pensé aider ses concitoyens à pallier cette difficulté.

Les ressortissants d’autres pays africains, comme le Maroc, le Mali ou le Sénégal, étaient jusqu’à présent les seuls à bénéficier d’un tel service. Effectivement, nombreux sont les Marocains, les Maliens ou les Sénégalais, résidant et travaillant en France, qui possèdent des villas dans leurs pays d’origine grâce à des initiatives de ce type, structurées et organisées. À une différence près, ces migrants construisent leurs maisons avec un apport financier personnel, contrairement à l’Aco Management qui propose à ses clients de les aider à acquérir l’intégralité du financement dont ils ont besoin pour leur projet, grâce à des partenariats avec les banques notamment, et en tenant compte de leurs revenus.

Une prise en charge totale du projet immobilier

« Avec nous, ils ont la garantie d’être assistés dans toutes les étapes de la réalisation de leur projet, depuis l’achat du terrain jusqu’à la remise des clés de leur nouveau bien immobilier, et cela depuis Paris », a souligné Paul César Iwandza. Le service proposé par Aco Management fonctionne en deux volets, la prise en charge totale du projet immobilier et le financement intégral pour ceux qui le désirent. La société sert donc de relais entre le client et les partenaires choisis sur place pour réaliser le projet. Elle s’appuie énormément sur son réseau d’experts partenaires choisis pour la qualité de leur travail. Ils représentent la force d’action de la société. Il s’agit en particulier d’agents immobiliers locaux qui l’aident à mettre à jour son catalogue de terrains qui comprend aujourd’hui plus de cinquante terrains à vendre. Si le terrain proposé ne convient pas, la société propose des recherches personnalisées, en tenant compte des critères spécifiques du client. Aco Management se charge par ailleurs, de trouver grâce, ses partenaires financiers en France, le financement nécessaire pour un montage rapide du projet. Un financement pouvant être de 100 %.

Une fois la construction de la maison terminée, la société aide le nouveau propriétaire à la mettre en location, en cherchant des locataires. Elle assure également la gestion locative du bien immobilier fraîchement acquis, en récupérant tous les mois, le loyer. Cette dernière assistance compte comme une prestation supplémentaire alors que la première est comprise dans les honoraires de 3 800 euros, fixés préalablement. Le nouveau propriétaire peut dès lors bénéficier directement de ces revenus nets d’impôt, et dont 10% vont à Aco Management. « Une fois la maison livrée, elle est garantie pendant un an », tient à préciser le directeur général d’Aco Management. Il s’agit selon lui, d’un point très important qui tend à rassurer les clients les plus sceptiques. Même si l’expérience est toute récente, Paul César Ywandza pense d’ores et déjà, l’étendre à d’autres pays d’Afrique en 2007. Il ne reste plus qu’à l’encourager pour cette initiative réfléchie et solidaire.

 Visiter le site d’Aco Management