Circus Baobab, c’est le cirque sur Internet

Un baobab de 15 mètres de haut pour une piste sans chapiteau. Voilà le cirque qui, pendant sept semaines au printemps 2000, a étonné et ravi la Guinée.

Une troupe de jeunes acrobates, danseurs et percussionnistes, formés pendant 18 mois aux arts du cirque sous le regard de Pierre Bidon (metteur en scène, créateur d’Archaos), et de Télivel Diallo (Directeur national de la culture) ont participé à cette tournée initiée par le cinéaste Laurent Chevalier qui en réalisera un film.

Sur le site de Circus baobab on trouve la genèse de ce magnifique projet, le journal de la tournée, le  » making of  » du film dévoilant les multiples facettes du cirque, les réactions du public, du son, de la vidéo, bref, tout ce qu’Internet peut apporter à la compréhension d’une telle initiative.

La description de cette aventure humaine, de la construction du Baobab à Conakry aux multiples péripéties qui accompagneront chaque spectacle est une merveilleuse balade à travers la Guinée, sa culture et son histoire. Voyage qui se poursuit à travers une tournée en France et en Belgique. A ne rater sous aucun prétexte si vous habitez ces pays.

Comme le dit Daniel Conrad, écrivain et auteur d’un livre sur la tournée,  » Lue à la fin d’un conte mandingue, cette phrase : « Maintenant je range ces récits là où je les ai trouvés ». L’auteur a terminé l’histoire qu’il voulait nous faire connaître, et là, il nous dit qu’elle ne lui appartient pas et qu’il l’a juste sortie pour un temps d’une mémoire commune. Comme s’il l’avait empruntée « . Alors allez vous promener au pied du Baobab et laissez vous imprégner par cette belle histoire.