Cinq soldats tués et quatre autres blessés au Mali

Forces de défense du Mali
Les forces de défense du Mali

Au moins cinq soldats maliens ont été tués et quatre autres blessés, dans une attaque qui a visé un convoi d’une entreprise minière sécurisé par des membres des forces armées maliennes.

Une attaque, qui a visé les forces armées maliennes, entre Sebabougou et Kwala, dans la région de Kayes, à environ 188 km de Bamako, a couté la vie à au moins cinq soldats maliens. Par ailleurs, quatre autres militaires ont té blessés dans cette attaque qui n’a pas été revendiquée.

« Ce mardi 28 septembre 2021, vers 08 h 30, une attaque terroriste à visé un convoi d’une entreprise minière sécurisé par des FAMa entre Sebabougou et Kwala à 188 km environ de Bamako. Le bilan est de 5 morts, 4 blessés et 11 portes chars brûlés », a indiqué l’armée malienne dans un communiqué publié sur sa page officielle Facebook.

Les attaques contre les forces armées maliennes sont récurrentes. Le dimanche 12 septembre dernier, des soldats maliens en patrouille dans le centre étaient tombés sur une embuscade tendue par des terroristes. Le bilan de cette attaque, qui a eu lieu aux environs de Manidjè/Kolongo, dans le cercle de Macina, faisait état de cinq morts dans les rangs des Forces armées maliennes.

Dans un communiqué, l’armée malienne a en outre indiqué que trois morts ont été enregistrés du côté des terroristes. Comme dégâts matériels, il a été fait état de huit véhicules détruits : cinq appartenant à l’armée et trois aux terroristes. Ces violences interviennent au moment où le Mali envisage de faire appel à des instructeurs russes pour sécuriser une partie du pays, après le retrait partiel de la force française.

A lire : Mali : cinq militaires tombent sous les balles des djihadistes