Chronologie de l’histoire des Afroéquatoriens

Source: Centre Culturel Afro Équatorien

Octobre 1553 : Arrivée du groupe le plus important de noirs en Équateur, dans l’embarcation du marchand Alonso de Illescas.

Septembre : 1577.Le Prêtre Miguel Cabello de Balboa, essaie de soumettre pacifiquement les noirs et les mulâtres. Équateur .

Août 1582 : À Coangue-Valle del Chota (Équateur), il y a 6 espagnols et quelques noirs.

Février 1586 : Le Roi Felipe II, en la Real Cédula (Brevet du Roi), demande de l’information sur les noirs de Esmeraldas-Ecuador.

Juillet 1789 : Ambrosio Mondongo se rebelle et s’enfuit avec d’autres esclaves provoquant de l’angoisse dans deux haciendas (exploitation agricole) San José et Puchimbuela de Carlos Araujo.

Août 1789 : Rébellion des esclaves à Cuajara. Équateur 60 noirs s’enfuient de l’Hacienda La Concepción, propriété de Juan Chiriboga. Équateur

Août 1799 : Le Baron de Carondelet ramène 50 Jamaïcains esclaves pour l’ouverture de la route Malbucho. Esmeraldas- Équateur .

Août 1805 : Dans la Vallée du Catamayo-Loja, le rebelle Pedro Luis Mina se fait remarquer comme exemple de lutte pour la dignité humaine. Équateur.

Août 1806 : À Guayaquil, le dirigeant des menuisiers et des chantiers navals était un esclave. Équateur.

Avril 1813 : Don Manuel Calixto y Muñoz demande par décret que l’on vende le noir Manuel Bonifacio avec sa famille, alléguant qu’ils sont des rebelles dans une hacienda. Ibarra- Équateur.

Avril 1816 : Francisco Carrillo et son épouse Polonia Méndez sont libérés. Équateur.

Août 1854 : Cri d’indépendance à Esmeraldas

Août 1865 : Participation des noirs d’Esmeralda à la Révolution Libérale dans les rangs des montoneras alfaristas(Groupe révolutionnaire à l’époque). Équateur.

Juillet 1983 : Fondation du Mouvement Afroéquatorien Concscience(MAEC)

Octobre 1960 : Le 1er Octobre est déclaré journée nationale des noirs. Équateur

Octobre 1993 : Fondation de l’Atelier Afro-équatorien “Azúcar”. Quito – Équateur

Août 1996 : Fondation du Groupe Afroéquatorien “Despierta Negro”(Réveille toi). Quito- Équateur.