Christian Kaboré Président du Faso : les Burkinabè jubilent

C’est enfin chose connue de tous, Roch Marc Christian Kaboré est porté provisoirement à la Présidence du Faso. Juste après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle par la Commission électorale nationale indépendante, AFRIK.COM a fait le tour de la capitale pour recueillir à chaud quelques avis.

De notre correspondant à Ouagadougou,

Si certains vivent encore l’euphorie de cette victoire, d’autre par contre ont le cœur serré du fait que leur champion ne soit pas élu. C’est le cas de Boukary Maïga, employé de commerce. « Je ne suis pas du tout content. J’aurais plutôt aimé que ce soit Zéphirin Diabré qui soit le Président. C’est lui qui incarnait le vrai changement. Il a redonné vie à l’opposition politique au Burkina, il a été sur tous les terrains de lutte pour l’instauration d’une vraie démocratie. Je pense même qu’il a trop souffert pour ce pays, contrairement à Roch qui est né dans le beurre. Il ne connait pas la souffrance, comment pourrait-il gouverner un pays pauvre comme le Burkina ».

Nous avons trouvé l’homme qu’il faut

Eloi Ouédraogo, militant du MPP, a quant à lui dit toute sa satisfaction. « L’élection présidentielle est finie, l’heure est maintenant aux chantiers. Je suis très satisfait des résultats parce que notre candidat est arrivé en tête. Au départ incertain, mais à l’arrivée nous nous réjouissons. De plus, le vote était très démocratique. Respect à notre challenger qui a reconnu sa défaite et qui l’a même démontré en venant féliciter le candidat du MPP. J’invite par la même occasion, le Président à se mettre à la tâche car beaucoup de chantiers attendent d’être réalisés. Si besoin y est, nous n’hésiterons pas à l’épauler dans sa noble mission ».

Pour Evariste Diasso, militant du MPP, « Roch Marc Christian Kaboré est le Président que le pays a toujours attendu. C’est un sentiment de joie, de réconfort qui m’anime en ce jour. Le peuple burkinabè a traversé des épreuves, mais par la volonté de Dieu, nous avons trouvé l’homme qu’il faut pour assurer un destin meilleur aux populations. Le nouveau Président est un homme modeste, humble et qui a une vision meilleure pour son pays. Il a pris d’énormes engagements dans sa carrière politique et aujourd’hui, c’est le couronnement de cet engagement enclenché depuis belle lurette. Aussi, il a un programme de société très novateur pour le Burkina Faso. C’est pourquoi, je crois qu’il est celui qui peut conduire le pays vers le développement tant souhaité. Vivement qu’il soit investi Président du Burkina Faso ».

Irène Traoré/Zerbo, militante MPP, indique être « en joie. Les mots me manquent pour l’exprimer. Je suis très émue. Roch, à mon avis est un Président exemplaire, qui, j’en suis sûre fera la différence. C’est pourquoi je lui souhaite beaucoup de courage afin qu’il conduise le Burkina vers une vraie démocratie. Je souhaite également qu’il ait un regard particulier sur les conditions de la femme ».

Pour Mariam Sanou, vendeuse de brochettes, « Roch Kaboré a été démocratiquement élu. Que dire d’autre ? Même s’il n’était pas le candidat de tous les Burkinabè, il est aujourd’hui leur Président, et tous doivent l’accepter et tenter de l’adopter. Je souhaite qu’il soit toujours avec le peuple et pour le peuple ».

Eviter la gabegie, le favoritisme

Issouf Hien, SG du MPP de l’arrondissement 7 ne cache pas sa joie. « Je suis vraiment très content et je tiens à remercier toute l’équipe de campagne de l’arrondissement 7 de Bobo-Dioulasso. Je ressens beaucoup de joie, car cela fait deux ans que nous sommes sur le terrain et voilà que ce soir du 30 novembre, nous fêtons la victoire du MPP. Nous l’avons vu venir aux derniers meetings dans les treize régions. Beaucoup de défis, notamment le problème du chômage, de l’éducation etc, doivent être relevés. A mon avis, le nouveau Président devrait d’abord travailler à consolider la confiance du peuple à son égard. Un peuple qu’il faudra toujours respecter. Et comme plus rien ne sera comme avant, le MPP doit faire sien ce slogan en évitant la gabegie, le favoritisme, etc ».

Lamine Ouédraogo, déclarant en douane « félicite le nouveau Président et partant son parti le MPP pour ces victoires. Je pense que tous les Burkinabè doivent être contents pour ce tournant historique de l’histoire de notre pays. J’espère que les autres candidats accepteront les résultats tels que prononcés par la CENI pour éviter les violences. Roch Président, je pense que c’est un changement et non un remplacement, puisqu’il sait ce que vaut le peuple burkinabè maintenant ».

Pour René Kabore membre du MPP, « le coup KO a été rendu possible grâce à l’abnégation de son ténor. C’est une très grande émotion quand on sait le chemin parcouru par le nouveau Président, depuis janvier 2014 à nos jours. Même que cela n’a pas été facile parce que certains de nos militants ont vu leurs maisons saccagées, d’autres bombardées aux lance-roquettes. Beaucoup d’autres en ont perdu la vie. La campagne également était très dure. Voir aujourd’hui que tous ces efforts sont couronnés par une victoire, aussi limpide, aussi éclatante et surtout acceptée par tous, je ne peux qu’être animé par un sentiment de fierté ».