Chouf-chouf.com : la nouvelle vidéothèque de l’Algérie

Des images sur l’Algérie ? Une seule adresse désormais sur le Net : Chouf-chouf.com, le premier portail vidéo participatif sur l’Algérie.

Nouveau venu sur la Toile : Chouf-chouf.com, le premier site de vidéos participatif consacré à l’Algérie et bien nommé « regarde » en arabe. L’expression – « Chouf chouf » – invite à accorder son attention à quelque chose qui en vaut la peine. Ici, ce sont toutes les images liées à l’Algérie que l’on propose et se partage. « C’est toujours le même problème avec Internet, explique Karim Amellal, co-fondateur du site. Plus il y a de données, plus il est difficile de trouver ce que l’on cherche ». L’Algérie est un bon exemple. Fondateur également de Sam TV, une encyclopédie vidéo, et enseignant à Sciences Po, celui qui s’intéresse à ce formidable « vecteur qu’est la vidéo sur le Net » parle en connaisseur.

« Quatre-vingt huit pour cent des vidéos sur l’Algérie se retrouvent en grande majorité sur Youtube, Dailymotion et Vimeo. Chouf-chouf.com regroupe, centralise les vidéos en français, en arabe et en tamazigh qui nous paraissent les meilleures et, à travers le volet participatif, les internautes peuvent nous proposer des vidéos d’un peu partout dans le monde », poursuit Karim Amellal. Quelque 8 000 vidéos sont déjà disponibles sur le site qui ne cesse de s’enrichir depuis son lancement, il y a quelques semaines.

En quelques clics, l’internaute peut s’inscrire et partager ses images de l’Algérie avec une nouvelle communauté. Les vidéos sont ensuite validées et éditorialisées par la rédaction de Chouf-chouf.com. Elles sont notamment réparties dans huit rubriques (actualités, diaspora, histoire, musique, sport, cinéma et télévision et humour).

«Offrir un pays virtuel»

« Chouf-chouf.com est un projet de média avec des gens de médias. Notre ambition : offrir à tous ceux qui s’intéressent à l’Algérie un pays virtuel », précise Karim Amellal. Le site fait la part belle à l’actualité, en images, mais aussi par le biais des chroniques d’experts, d’artistes et d’intellectuels qui l’analysent et la décryptent. L’autre enjeu : mettre en valeur les documents d’archives sur un pays dont l’histoire mobilise.

Pour assurer sa survie, Chouf-chouf.com compte bien évidemment sur la publicité, entre autres celle que souhaitent se faire tous les acteurs économiques intéressés par l’Algérie. « Le marché algérien est très dynamique, note Karim Amellal. De plus en plus d’entreprises sont à la recherche de supports pour annoncer et les vidéos suscitent beaucoup de trafic. C’est un réel bonus ». Le co-fondateur du portail espère que Chouf-chouf.com constituera ainsi une alternative à l’audiovisuel public algérien. « Un spot qui passe à la télévision peut toucher en une fois beaucoup de personnes. Mais un site, même si l’effet est moins massif, donne la possibilité d’atteindre un public plus large qui inclut la diaspora. Un paramètre important pour de nombreuses firmes. »

Dans un avenir très proche, les créateurs de Chouf-chouf.com comptent offrir des déclinaisons pour les autres pays du Maghreb. Ambition modeste pour rêve continental !

> Visitez Chouf-chouf.com