Choléra en Algérie : suite et pas fin

L’Algérie n’a pas tourné la page de l’épidémie du choléra. Le Front des forces socialistes (FFS) réclame une commission d’enquête parlementaire sur la réapparition de la maladie dans plusieurs wilayas du pays.

En Algérie, le Front des forces socialistes (FFS) réclame une commission d’enquête parlementaire sur la réapparition du choléra dans plusieurs wilayas de ce pays d’Afrique du Nord. Selon les journaux algériens, une mention a été déposée le lundi 24 septembre 2018, au niveau de l’Assemblée populaire nationale (APN). C’est le député de ce parti, Ahcène Mansouri, qui a fait cette requête au nom du groupe parlementaire du FFS.

Les journaux algériens soulignent que la demande du FFS  a été soutenue par des députés du Parti des travailleurs (PT) et du Mouvement de la société pour la paix (MSP). La gestion « chaotique » de la résurgence de cette maladie dite des main sales par les ministères concernés, notamment l’Intérieur, la Santé, les Ressources en eau et l’Agriculture, qui a été à l’origine de la plainte du parti.

Estimant que le gouvernement n’a pas tout dit sur les causes de la réapparition du choléra, le FFS veut, à travers la constitution d’une commission d’enquête parlementaire, connaître les véritables raisons et les facteurs ayant permis la résurgence de cette maladie, éradiquée depuis plusieurs années.