Championnat d’Afrique de tennis de table : l’Afrique du Sud domine les finales du double

L’Afrique du Sud s’est montrée très performante lors des dernières finales du Championnat d’Afrique de tennis de table des moins de 21 ans. La nation Arc-en-Ciel est arrivée première dans les épreuves de double mixte et double hommes et n’a pas démérité dans la compétition du double femmes et du simple hommes.

Notre envoyée spéciale à Brazzaville

Il n’y avait aucun suspense lundi quant au pays qui remporterait la finale de l’épreuve de double mixte du Championnat d’Afrique de tennis de table des moins de 21 ans : c’était une finale 100% sud-africaine. Stephany Martin et Luke Abrahams se mesuraient à leurs compatriotes Zodwa Maphanga et Theo Cogill. Une rencontre plutôt bon enfant qui s’est soldée par la victoire du premier binôme (11-7 ; 2-11 ; 11-6 ; 6-11 ; 11-9).

La finale du double masculin opposait également deux équipes sud-africaines : Kurt Lingevedt et Cody Meyer ont affronté Luke Abrahams et Theo Cogill. Si le duo Abrahams-Cogill a gagné la première manche (11-7), il a perdu la seconde de justesse (9-11). Il a par contre repris l’avantage par la suite (11-6 ; 11-7) et gagné le match.

Le Congo et le Nigeria rois des épreuves simples

Côté femmes, l’Afrique du Sud, en nette progression dans la discipline depuis quelques années, était une fois encore en course. Zodwa Maphanga et sa co-équipière Khanyisile Madlala se sont frottées aux Nigérianes Olaide Atinuke et Rashdat Ogundele. Et elles s’y sont piquées. La nation Arc-en-Ciel a gagné le premier set de justesse (13-11) mais a perdu les trois suivants (4-11 ; 7-11 ; 9-11).

Lors des finales simples des moins de 21 ans, qui se tenaient ce mardi, Lawal Obiodun, qui avait offert la victoire par équipe masculine au Congo, s’est imposé face à Theo Cogill (7-11 ; 11-7 ; 11-6 11-7 ; 11-4). Le jeune homme d’origine nigériane termine ainsi devant en tout trois Sud-Africains : Theo Cogill, Luke Abrahams et Kurt Lingevedt. Olaide Atinuke a pour sa part laminé la Congolaise Sabine Yako (11-9 ; 11-6 ; 11-5 ; 11-8), qui devance tout de même au classement Khanyisile Madlala et Rashdat Ogundele.

Lire aussi:

 Tennis de table : les Congolais champions d’Afrique

 L’Afrique du tennis de table se retrouve au Congo