Chaïbane l’Algérien cherche Nawal la Palestinienne

Les histoires d’amour finissent mal… en général dans les livres d’Anouar Benmalek. Celle de L’Amour loup n’échappe pas à la règle. Sur fond de guerre du Liban et de vies détruites dans les camps palestiniens, Chaïbane l’Algérien part à la recherche de sa  » luciole  » palestinienne. Difficile.

Ils se sont rencontrés à Moscou en 1987, lui étudiant-ingénieur, elle futur médecin. Chaïbane l’Algérien est vite tombé amoureux de Nawal la Palestinienne,  » brune, jolie avec une sorte de gravité « . Mais l’histoire de Nawal lui ronge une partie du coeur et de la tête : son père et son frère, égorgés par une milice libanaise la hantent. Elle garde dans ses yeux, des  » gravats de chagrin « . L’année universitaire bouclée, Chaïbane rentre en Algérie mais n’arrive à oublier  » sa luciole « . Il part à sa recherche, dans les camps palestiniens de Syrie et du Liban.

En 1987, Beyrouth est sous les bombes. Chaïbane découvre  » le Liban de la guerre et des journaux  » et l’enfer des conditions de vie des Palestiniens. Son amour pour Nawal est tantôt un loup qui lui dévore les entrailles, tantôt un serpent qui le guette. Dans cette quête difficile, il croise Akram, médecin du Croissant Rouge au camp de Yarmouk (à la périphérie de Damas), et sa petite protégée Hannah, atteinte par une balle perdue pendant un assaut à Chatila. A Beyrouth, Bassam le boxeur l’accueille dans les décombres d’un hôtel qui lui servent de maison…

Echos actuels

L’Amour loup trouve malheureusement un écho macabre dans l’actualité du Proche-Orient. Et Nawal, désabusée, pourrait redire aujourd’hui cette phrase :  » Quand on a eu besoin d’eux les Arabes, qu’est-ce qu’ils ont fait ? Ils se sont emportés, ils ont crié un peu, pour la forme, pour ceux d’en face. Et nous, hein ?  »

Pour autant, les lecteurs qui ont aimé ou adoré Les Amants désunis (1998) et L’Enfant du peuple ancien (2000) seront un peu déçus par l’écriture d’Anouar Benmalek. Publié en 1994, L’Amour loup n’a pas la force de ces deux autres romans de l’écrivain algérien. Il lui manque cette virtuosité entraînante qui prend aux tripes, mêlant douleur et plaisir. On attend donc le – vrai – prochain livre d’Anouar Benmalek avec impatience…

L’Amour loup d’Anouar Benmalek, éditions Pauvert.

Commander le livre

Lire aussi :

L’Enfant du peuple ancien, éditions Pauvert .