Ces tweets de Donald Trump qui indignent les américains et le monde

Les réseaux sont des moyens de communication très efficaces qui, en un clin d’œil sont capables du meilleur comme du pire. L’actuel locataire de la maison blanche le sait mieux que quiconque au point qu’il en fait sa stratégie préférée pour déstabiliser ses adversaires et ses détracteurs. Mais il lui arrive aussi d’en faire plus qu’on ne lui demande.

Très actif sur la scène internationale et dans son pays, Donald Trump effleure tout, aucun détail ne le laisse indifférent. Des journalistes aux hommes politiques, sans oublier la politique de gouvernance et de gestion des autres pays, les tweets du président américain n’épargnent personne.

Contrairement à ses prédécesseurs, Trump ne laisse rien passer, surtout quand on parle de lui, sa réaction est immédiate. En effet, compte tenu de ses sorties et propos plus ou moins déplacés qui ne cessaient d’indigner l’Amérique, les présentateurs de « Morning Joe », une émission matinale de la chaîne MSNBC, ont signalé en parlant du président que : « S’il était chef d’entreprise, il aurait été limogé ». Une déclaration qui n’est pas passée inaperçue, car Trump a entendu leur propos et il n’a pas tardé à réagir. « J’ai entendu Morning Joe, l’émission que personne ne regarde, me critiquer. Comment se fait-il que Mika la débile, et Joe le psychopathe, soient venus à Mar-a-Lago au jour de l’an. Ils ont insisté pour me voir. Elle saignait beaucoup à cause d’un lifting au visage, j’ai dit non ».

Une réaction qui a fait parler même les sénateurs. « C’est indigne » affirme Ben Sasse du Nebraska avant que Lindsey Graham de la Caroline du Sud n’ajoute que « cela ne grandit pas l’Amérique ». Pour certains élus, comme Lynn Jenkins, ils estiment que le comportement du chef de l’Etat est tout simplement « inacceptable ». « Nous travaillons sur de nombreux dossiers ici au Congrès : la santé, la réforme fiscale, la croissance. Et nous apprécierions si le président pouvait se concentrer, avec nous, pour travailler afin d’améliorer la vie des Américains », a ajouté Jenkins.

Insultes, moqueries, sabotages et dénigrements : tout le monde à sa dose avec monsieur le président des Etats Unis. Trump s’était déjà illustré par ses tweets virulents bien avant les présidentielles en écorchant les tromperies de Bill Clinton. Il indiquait que: « If Hillary Clinton can’t satisfy her husband, what makes her think she can satisfy America? » (« Si Hillary Clinton ne peut pas satisfaire son mari, qu’est-ce qui lui fait croire qu’elle pourrait satisfaire l’Amérique ? »). Un tweet finalement retiré mais qui ne changeait rien en sa façon de voir les choses.

Difficile donc de ne pas prendre au sérieux les tweets du président dont la conseillère Kellyanne Conway expliquait que c’était désormais la voie de communication présidentielle. Des chefs d’Etats Africains à la politique Européenne en passant par la gestion du pouvoir en Turquie, la nouvelle politique immigration des Etats Unis et même les gilets jaunes en France ; Trump tweete sur tout ce qui bouge.