Ces soutiens de Haya de Jordanie contre l’émir de Dubaï

L'émir de Dubaï et Haya de Jordanie

Le procès ayant opposé Haya de Jordanie à son ex-époux, l’émir de Dubaï a été très suivi par la famille de l’ancienne épouse de l’émir, qui a salué le dénouement heureux suite au verdict rendu par la justice britannique.

Après sa fugue de Dubaï, Haya de Jordanie, qui avait emporté avec elle ses deux enfants pour se réfugier en Grande Bretagne, avait été attaquée en justice par son ex-mari, Mohammed ben Rachid Al Maktoum. Un procès qui a vu le législateur britannique donner raison à l’ancienne épouse de l’émir de Dubaï, dont un rapprochement a été fait avec la situation de la princesse Lalla Salma du Maroc..

Mieux, la justice britannique a mis à nu le caractère cynique de l’émir de Dubaï qui aurait mis en branle des procédures d’une rare ignominie pour arracher à Haya de Jordanie ses deux enfants, en plus de se montrer menaçant et très agressif vis-à-vis de celle qui était sa sixième épouse. Tout compte fait, la famille de Haya, qui suivait de très près ce procès, a montré sa joie suite au dénouement heureux de cette affaire.

Si son frère, le roi Abdallah, qui veut à tout prix éviter un incident diplomatique avec Dubaï, ne s’est toujours pas prononcé sur la question, il a tout de même pris le soin de nommer un chef de mission adjoint pour l’ambassade de Jordanie au Royaume-Uni. Cette décision a été prise à la suite du refus des autorités britanniques d’accorder l’asile à Haya. Par contre, son frère, le prince Ali bin al Hussein, a posté sur Twitter un véritable message de soutien à Haya. « Avec ma sœur que j’aime. Que Dieu vous bénisse ».

Rappelons qu’au cours du procès, le juge Andrew McFarlane avait révélé que l’émir de Dubaï, en plus d’avoir répudiée Haya de Jordanie, conformément à la loi islamique et sans l’avoir tenue informée,  avait lancé une campagne d’intimidation contre la princesse. Le tribunal s’était félicité que les craintes sur sa vie se soient dissipées, justifiant que Haya n’avait d’autre choix que de fuir Dubaï pour trouver un endroit sûr pour se réfugier.