Centrafrique : nouveau lynchage d’un homme

Un homme a été lynché par une foule en colère ce vendredi dans la capitale centrafricaine Bangui, qu’il tentait de fuir de violences.

Un homme a été lynché par une foule en colère ce vendredi après être tombé d’un camion qui transportait plusieurs civils musulmans qui tentaient de fuir les violences, dans la capitale centrafricaine Bangui, ont indiqué des témoins. Le corps démembré de la victime gisait encore sur le bord de la route en fin de matinée, selon l’AFP. Un nouveau lynchange qui intervient après celui perpétré par les soldats centrafricains contre un présumé ex-séléka.

Cibles de violences, les musulmans centrafricains comme étrangers sont nombreux à fuir le pays. Leur exil s’est accéléré depuis que les combattants de l’ex-rébellion Séléka, de majorité musulmane, ont été contraints au cantonnement ou au départ. Ce qui a accentué les mouvements de représailles à l’encontre des civils musulmans, assimilés par une partie de la population aux ex-séléka, qui avaient multiplié pendant des mois les exactions contre les chrétiens.

D’autres groupes de musulmans tente également de fuir les provinces, où ils sont régulièrement attaqués. Nombre d’entre eux se sont réfugiés à l’aéroport de Bangui. Ils y seraient près de 4000 à espérer pouvoir quitter le pays le plus rapidement possible. Bien que les troupes française de l’opération Sangaris et celles de la force africaine Misca soient sur place, la situation ne s’améliore guère en Centrafrique. Les nouvelles autorités sont toujours dépassées par l’escalade de la violence et l’ONU craint que le pays ne plonge dans un génocide si rien n’est fait.