Centrafrique : les responsables des atrocités vont devoir rendre des comptes, selon Washington

Les responsables des atrocités interreligieuses en Centrafrique « devront rendre des comptes », a prévenu Samantha Power, l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, en visite jeudi à Bangui, la capitale centrafricaine. Elle a tenu à exprime la solidarité de Washington aux Centrafricains après les massacres de près d’un millier de personnes ces deux dernières semaines. Selon elle, il faut que les responsables soient jugés pour « prévenir de nouvelles violences ou de futurs cycles de violences ».