Centrafrique : les forces de sécurité prises à partie dans le nord-ouest

Les policiers et les gendarmes centrafricains déployés à Garga dans le nord-ouest, où sévit des affrontements depuis quelques jours, ont été visés ce jeudi 10 octobre par des tirs d’ex-rebelles Séléka, selon un haut gradé. « Il y a eu un incident. L’un des éléments (des anciens rebelles Séléka) a tiré sur nos positions. Il a blessé des personnes et on s’est retirés », a déclaré à la radio d’Etat le colonel Christian Djouma Narkoyo, ancien rebelle aujourd’hui à la tête de la police-gendarmerie positionné sur place. « Ce sont les ex-combattants de la Séléka (…) qui ont commis ces forfaits-là. C’est déplorable. C’est décourageant de voir de pareilles choses et c’est inadmissible », a-t-il affirmé, ajoutant avoir « compté une vingtaine de cadavres ».