Centrafrique : le second tour de la Présidentielle reporté à une date ultérieure

Le second tour de la Présidentielle en Centrafrique a été reporté à une date ultérieure.

Prévu initialement dimanche 31 janvier 2016, le second tour de la présidentielle en Centrafrique a été reporté à une date qui sera prochainement annoncée, en raison de « problèmes organisationnels », a déclaré, mardi, l’Autorité nationale des élections (ANE). « On ne peut pas faire l’élection dimanche, c’est impossible, nous annoncerons vite une nouvelle date », a affirmé Julius Ngouade Baba.

« Nous avons réalisé un travail technique, actuellement soumis aux diverses institutions. Lorsque tout le monde sera d’accord, nous annoncerons vite la nouvelle date », a expliqué, mardi, le chef de l’ANE. Depuis le début du scrutin, les couacs se multiplient. Les Législatives, qui avaient eu lieu le 30 décembre en même temps que la Présidentielle, ont également été annulées, lundi, par la Cour constitutionnelle en raison « de nombreuses irrégularités ».

Pourtant, cette Présidentielle et ces Législatives devraient permettre au pays de se remettre sur les rails. C’est du moins ce qu’espèrent beaucoup de Centrafricains. Le pays est plongé dans le chaos depuis la chute de François Bozizé. Il est toujours miné par la violence. Et la capitale centrafricaine, Bangui, n’est pas non plus épargnée par l’insécurité qui y est omniprésente malgré la présence des troupes françaises et la force de l’ONU (MINUSCA).

Arrivés en tête du premier tour de la Présidentielle, le 30 décembre 2015, les anciens Premiers ministres Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadéra vont s’affronter pour le fauteuil présidentiel.