Centrafrique : le Premier ministre Mahamat Kamoun entre en fonction

En Centrafrique, la passation de pouvoir entre André Nzapayéké et Mahamat Kamoun aura lieu ce jeudi matin.

Alors que le nouveau Premier ministre centrafricain Mahamat Kamoun prend officiellement ses fonctions ce jeudi matin à Bangui, les tractations autour de la formation d’un nouveau gouvernement se poursuivent.

« Les concertations pour former le nouveau gouvernement ont commencé le jour même de la nomination de Mahamat Kamoun », indique une source proche de la primature, selon RFI. Plusieurs formations politiques ont appelé à suspendre les négociations le temps de trouver un terrain d’entente avec ceux qui refusent d’entrer au gouvernement.

Kamoun ne fait pas l’unanimité

Une partie de la société civile estime que Mahamat Kamoun, en tant qu’ancien directeur de cabinet de Michel Djotodia, est trop lié à la Séléka. De leur côté, la Séléké refuse de participer au gouvernement. L’ex-rébellion reproche à la présidente Catherine Samba-Panza de ne pas l’avoir consulté avant de nommer Mahamat Kamoun.

Martin Ziguélé, ancien Premier ministre de l’ex-chef d’Etat Ange Félix Patassé et président du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC), souhaite que le médiateur, le président congolais Denis Sassou Nguesso, intervienne personnellement pour convaincre toutes les entités de former un gouvernement d’union nationale. Cet appel pourrait jeter de l’huile sur le feu, car la classe politique et les responsables religieux du pays étaient montés au créneau lors de l’organisation à Brazzaville du précédent sommet pour la résolution du conflit dans le pays. Ils avaient qualifié d’ « inopportun » le déplacement dans la capitale congolaise pour régler « le problème centrafricain ». Un cessez-le-feu avait été signé entre les différents protagonistes du conflit en Centrafrique le 23 juillet dernier. Il n’a pas été respecté.

La passation de pouvoir aura lieu ce jeudi matin malgré les tensions. Mahamat Kamoun succède à André Nzapayéké.