Centrafrique : l’ONU préoccupée par le retard dans la mise en œuvre de l’accord de paix

Faustin Archange Touadera

L’Organisation des Nations Unis a dit sa préoccupation quant au retard accusé dans la mise en œuvre de l’accord de paix signé en Centrafrique.

Depuis plusieurs décennies, la Centrafrique est le théâtre de plusieurs attaques, guerres, conflits ethniques et autres formes de violation des droits de l’Homme perpétrées par des groupes armés. Ces derniers commettent des massacres et tueries qui freinent  le processus de paix amorcé par le pouvoir en place.

Ainsi, le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies a appelé ces groupes armés à  la cessation de toute forme d’hostilité, d’incitation à la haine, à la violence ethnique, religieuse. L’ONU a aussi appelé à l’arrêt des violations du droit international humanitaire et des droits de l’Homme.

Les quinze membres de cette institution se sont dits très préoccupés par le retard dans la mise en œuvre de l’accord politique pour la paix et la réconciliation dans ce pays de l’Afrique Centrale.

Tout en saluant les efforts du régime Faustin-Archange Touadéra, de l’Union Africaine et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale dans la pacification et la mise en œuvre de cet accord, le conseil de sécurité a demandé à toutes les parties prenantes, politiques, société civile et celles non-signataires, à l’unité et au soutien de cet accord.

Par ailleurs, le Conseil de sécurité de l’ONU a plaidé pour une bonne préparation des élections présidentielles, législatives et locales inclusives, libres, justes, transparentes et crédible? cette année et l’année prochaine.