Centrafrique : Jean-Jacques Demafouth veut rentrer au pays

Le président de la rébellion centrafricaine de l’Armée Populaire pour la Restauration de la Démocratie (APRD), Jean-Jacques Demafouth a annoncé jeudi qu’il souhaitait mettre fin à son exil en France et rentrer en Centrafrique. Il a déclaré qu’il demanderait « pardon au peuple » avant de prendre part au « Dialogue politique inclusif » qui s’ouvrira lundi à Bangui. « Je suis un des hommes politiques de ce pays, c’est nous qui avons fait qu’ (il) est dans cette situation », a-t-il ajouté. Il préside depuis mars 2008 l’APRD, un des principaux mouvements rebelles qui sévit dans le nord de la Centrafrique depuis 2005, rappelle Jeune Afrique.