Centrafrique : des soldats lynchent à mort un présumé rebelle en pleine cérémonie !

Un présumé ex-rebelle a été lynché à mort ce mercredi matin par des soldats de la FACA, à l’issue d’une cérémonie officielle à laquelle a participé la Présidente Catherine Samba Panza.

La cérémonie marquant la réformation, à Bangui, des Forces armées centrafricaines (FACA), en Présence de la présidente Catherine Samba Panza, se voulait pourtant solennelle. Elle s’est pourtant achevée dans la violence ce mercredi matin. Quelques minutes à peine après le départ des officiels, des soldats des FACA s’en sont pris à un jeune civil l’accusant d’appartenir à l’ex-rébellion de la Séléka.

Une séance de lynchage interminable à coups de bottes, de pierres et de couteau débute alors sous les yeux des soldats de la force africaine (MISCA), censés assurer la sécurité de la cérémonie.

La victime a ensuite été déshabillée, démembrée puis brûlée au beau milieu d’une foule. C’est à ce moment-là que la MISCA s’est décidée à agir, tirant des gaz lacrymogènes pour disperser la foule.

Quelques instants avant ce lynchage, la Présidente Samba Panza vantait avec « fierté » la présence massive d’éléments des FACA à cette cérémonie à laquelle ont participé le général Francisco Soriano, commandant la force française Sangaris, ainsi que le général Atanase Kararuza, commandant-adjoint de la Force africaine (MISCA).

Pour l’heure, aucune réaction officielle n’a été faite. Comment des soldats des FACA ont pu commettre un tel lynchage publiquement, à l’issue d’une cérémonie officielle et sous les yeux des soldats de la MISCA ?