Centrafrique : Ban Ki-moon condamne l’assassinat d’un Casque bleu

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a vigoureusement condamné l’assassinat d’un Casque bleu de l’ONU en République centrafricaine, ce dimanche 2 août 2015, à la suite d’une attaque menée par des hommes armés.

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a condamné, ce lundi 3 août2015, l’assassinat d’un Casque bleu de l’ONU en Centrafrique. Ce dernier est mort dans l’attaque de son convoi par des hommes armés. De source proche, les attaques ont été perpétrées, dimanche matin, dans un quartier situé au nord de la capitale.

« Le secrétaire général déplore, avec la dernière énergie, les attaques perpétrées contre les Casques bleus de l’ONU et en appelle à des actions rapides pour traduire les commanditaires de cet acte devant la justice », a écrit Ban Ki-moon dans un communiqué. Ce dernier a aussi appelé toutes les unités à respecter l’impartialité des forces de la MINUSCA dans le pays.

Dans un communiqué rendu public ce lundi, Ban Ki-moon a présenté ses condoléances aux familles des victimes. Il a aussi réitéré l’engagement des Nations Unies envers la République Centrafricaine « dans son combat contre la criminalité et dans sa volonté de mettre fin à l’impunité ».

Il convient de rappeler que les forces de l’ONU ont remplacé une mission de la paix africaine, il y a un an, avec comme mandat de protéger des civils et de garantir une transition politique en Centrafrique, où des élections devront se dérouler en octobre.

La crise en Centrafrique a démarré en 2013 lorsqu’un groupe de rebelles musulmans avaient chassé du pouvoir l’ex-Président François Bozizé. Il s’ensuivra des confrontations directes lorsqu’une une milice chrétienne formée déclenchera un conflit sectaire qui poussera des milliers de civils musulmans à l’exil.